mardi 15 août 2017

Le scorpion fluorescent - Buthus ibericus


Belle observation de scorpion cet été au Monte, en chargeant du compost. A l’époque de Jean-Henri Fabre, lorsqu'il se passionnait pour le scorpion langedocien, on regroupait sous le nom de Buthus occitanus ce qu’on a aujourd’hui séparé en 3 espèces différentes de Buthus : B. Ibericus, Montanus et occitanus. Aujourd'hui, il y a une seule espèce de Buthus au Portugal d'après Sven Ove Rein. Un scorpion qui pique, fait mal mais n'est pas mortel pour une personne en bonne santé. C'est la deuxième fois que je l'observe en 15 ans (l'autre observation date du 10 avril 2009, en soulevant une bille de chemin de fer) mais Joaquim Inacio et Jean Yves (l'an passé) y en ont observé d'autres aussi. Un élément curieux de sa biologie est qu'il est fluorescent. Donc, on peut bien sûr essayer d'en trouver en soulevant des pierres. Mais s'agissant d'un animal nocturne, il est encore plus efficace de se balader la nuit avec une lampe UV pour le découvrir. On imagine la scène...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire