samedi 11 février 2017

Les grenades de Fausto (2)


Parmi les cultivars que nous avons dégusté, il y avait notamment une grenade stambouliote (supra), douce, légèrement astringente, à graine semi dure, à grands fruits, sur un arbre très productif. Une autre, chypriote (infra), était particulièrement bonne: douce, très juteuse, à graine semi-dure et petite, précoce aussi.




Une des attractions de l'Algarve est évidemment d'y rechercher des Asseria de différents types. Fausto a notamment fait la découverte de cultivars blancs aux arilles rouges dans d'anciens vergers. Il nous montre ici (infra) chez lui un arbre ancien (probablement de plus de 100 ans) de type "Asseria"  plus classique dont nous goûtons les fruits juteux et parfumés aux graines molles.


Un autre cultivar que nous dégustons est Fleishman (infra). Goût acide de groseille. Une très bonne grenade mais pas dans le top 4 du jour.


Pour moi, la découverte du jour est cette grenade-ci (infra) et qui porte le nom poétique de "n° 11" et qui n'est pas portugaise: couleur foncée, sucrée sans l'être trop et avec une saveur exquise de ... mûre. A quand une classification des grenades en fonction de leur saveur de groseille, mûre, groseille à maquereau, betterave rouge, pastèque,... Alors que nous avons passé notre journée à évaluer l'abîme qui sépare les punicophiles portugais au gout sucré des punicophiles nordiques au goût plus acide, nous semblons tomber d'accord sur cette petite merveille...


Aucun commentaire:

Publier un commentaire