lundi 22 juin 2015

Montado de azinho (Quercus rotundifolia)


Au Monte das Cebolas, un de nos objectifs est de permettre la régénération des chênes verts (Quercus rotundifolia), l'élément central de notre petite savane européenne appelée "Montado de azinho". Au printemps, l'arbre est majestueux, déployant sa parure multicolore: les feuilles vert foncé de l'an passé, et puis le liseré jaune ou brun des fleurs et vert clair des nouvelles feuilles. 


Le plus efficace pour la régénération consiste à réduire le pâturage et à tenter ensuite de protéger les petits chênes nés naturellement, pendant leur très lente croissance. Une des techniques de protection consiste à clôturer individuellement et durablement les jeunes chênes. Nous l'expérimentons sur une petite parcelle mais c'est pas mal de travail.


Une autre technique consiste à mettre des chênes en pépinière - mulchés ici avec de la laine de récupération de nos churras algarvias - puis à les planter petits. Mais une fois plantés, s'ils sont trop petits, les lièvres du Monte semblent prendre un malin plaisir à venir les déterrer - comme ils l'ont déjà fait par le passé avec des petits caroubiers et un figuier. Nous ne nous avouons pas vaincus... Nous sommes même allés chercher deux Quercus faginea chez Sigmetum pour voir ce que ça pourrait donner aussi, même si ces derniers ne sont pas des chênes à glands doux.



Le Montado, c'est un émerveillement permanent, avec des surprises à n'en pas finir, comme ce Vautour fauve croisé au sortir de l'ombre d'un chêne en novembre 2010. On hésite entre la savane africaine et le far west de Lucky Luke...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire