jeudi 1 mai 2014

Homenagem a dois cabreiros


Ce printemps, il manquait un détail au paysage: la silhouette de Senhor Manuel, assis sur une charrue, radio à la main ou campé sur ses pieds à l'ombre d'un chêne, le parapluie à proximité. Il avait déjà dû se séparer de son compère Bernardino il y a quelques années. Son genou l'a contraint à présent à renoncer lui aussi à parcourir les prés fleuris et à se séparer de ses chèvres.  


Même si Senhor Manuel doit aujourd'hui se contenter de l'horizon que lui offre le seuil de sa demeure, nos yeux continueront sûrement à chercher sa silhouette dans le montado, à chaque sortie par la Rua do Guadiana (photos: Juillet 2009 et Avril 2010).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire