vendredi 28 février 2014

Grus grus


Les vols de grues sont une image familière de l'hiver intérieur, celles qui empruntent le passage de l'ouest hivernant dans les dehesas d'Extremadura et les montados de l'Alentejo. Côté espagnol, on en compte jusque 70.000 chaque année, se nourrissant en particulier des glands de chênes verts (Quercus ilex/rotundifolia) qu'affectionnent aussi les porcs noirs. Le week-end passé, petit tour au Lac du Der où le gros du passage de printemps semblait déjà remonté, alors que des vols étaient encore observés à Campinho. Chaque année, près de 200.000 grues profitent du lac comme étape migratoire. C'est plutôt calme ce week-end mais... quelques milliers de grues sur le lac quand même, en compagnie de quelques dizaines de cygnes de Bewick, de nombreuses grandes aigrettes, de deux beaux Pygargues à queue blanche,... Jours de migration de tritons ponctués et alpestres aussi, au plus grand - et quelque peu controversé - crapauduc de la région. Des journées un peu grises et au froid piquant, mais rendues si magiques par les majestueux vols de grues ainsi que plein d'autres petites choses comme les églises à pans de bois - la tour de celle de Lentilles a un petit air de Maramures - ou un trio de baudets du Poitou à Louze.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire